Né en 1988 à Comiso, il travaille à Paris.
À 12 ans, il a assisté à l’atelier de Salvo Barone où il passera des années de recherche intense et la formation technique. En 2008 il est diplômé à l’Institut D’ Art de Comiso.
Plus tard, il va à Rome pour poursuivre son programme de formation et il a assisté à l’Académie des Beaux-Arts, il deviendra étudiant de Giovanna Dalla Chiesa qui fera face à d’intenses années d’études théoriques sur l’art en exploitant les grands artistes du ‘900 avec un œil critique et sage.
Les visites constantes aux musées Capitolini, d’innombrables voyages en Europe, ainsi que sa participation dans le monde de l’art contemporain lui permettront de développer un langage artistique original.
Ses peintures sont appréciées par différentes personnalités de la culture internationale, et bientôt il entre dans des collections privées importantes.
Les éditeurs Mondadori, Marsilio et Rizzoli ont publié ses peintures comme couvertures de romans de Aldo Busi, son fidèle collectionneur.
En 2010 il inaugure sa deuxième exposition personnelle à la Sala Granaio de Modica, en collaboration avec la Fondation Grimaldi de Raguse et la Galleria Lo Magno présentée par Giovanna Dalla Chiesa.
Il Riformista, Corriere della sera, Sicilymag, RagusaNews… ont parlé de sa carrière artistique.

Formation

2007 Institut d’Art S. Fiume Comiso
2012 Académie des Beaux-Arts à Rome
2014 Académie des Beaux-Arts de Milan

Expositions Personnelles

2010 Dinamiche dell’improbabile, Sala del Granaio, Palazzo Grimaldi, Ragusa – Galleria Lo Magno Textes de Giovanna Dalla Chiesa e Francesca Lesnoni
2008 Il Movimento della Vita, Galleria Degli Archi, Comiso – Textes d’Andrea Guastella

Expositions Collectives

Novembre 2017 Beyond the map Curatore Soriana Stagnitta, Paratissima, Torino arte fiera, Italia

Juillet 2017 Summer show à La Baule, Galerie Rabouan Moussion, La Baule, France
Summer show#1 -Matière Première Curatore Soriana Stagnitta, Paris, France Lire la suite

Février 2017 Migrantes, Esposizione itinerante, Palazzo Garofalo Ragusa, Italia

2010 Quadreria dei poeti passanti, Da Sancho Panza a Don Chichotte Galleria degli Archi, Comiso, Italia
Un aeroporto per l’arte Foyer del teatro naselli, Comiso, Italia

2009 Artò – Artfair in opencity Galleria degli archi, Roma, Italia
Prix national des art 2009 Galleria d’arte moderna Le Ciminiere, Catania, Italia
L’immagine contemporanea di Roma Pio istituto Castel, Roma, Italia

2007 Cento artisti intorno al giardino Galleria degli archi e Fondazione Bufalino, Comiso, Italia

2005 Fiera d’arte contemporanea Forlì, Galleria Scribarte, Forlì, Italia

2004 Caos – La magnifica visione Galleria degli archi, Comiso, Italia

Fabio Romano The Movement of Life – Galleria degli Archi Comiso
Texts by Andrea Guastella

[...] It takes courage, today, to do painting. In an age that has lost its sense of the material, where every human intervention seems replaceable by technology, using dyes and brushes is a nonconformist choice, as are the acceptance of secular rites, long studio apprenticeships , and trying and retying again, always starting from the beginning. Fabio Romano is one of those brave individuals who have decided to live for and in painting, giving up the euphoria of the new, and bearing the cross of memory, the comparisons with icons of the past that, as claimed the great Lucian Freud - are so powerful that you cannot even imagine how anyone could have created them or how they might never have existed. Stuff to make your veins tremble in your wrists. Especially since, in his perilous navigation, our man threw the lifejacket of ‘graceful drawing’ to sea, instead focusing everything on oil painting, the equivalent of organic matter, confident in its ability to shape the universe. Fabio works on the first, concerned, as he is, about the materiality of painting, preferring a dense and structured coloured surface [...] .

Me, the other I 2007, oil on canvas, cm 70 x 80, private collection

Me, the other II 2007, oil on canvas, cm 70 x 80, private collection Me, the other I 2007, oil on canvas, cm 70 x 80, private collection
Fabio Romano
"Dinamiche dell’improbabile" (Dynamiques de l’improbable), Sala del Granaio - Fondation Grimaldi, Modica, Italie
Textes de Giovanna Dalla Chiesa, Francesca Lesnoni

Je ne peux pas dire exactement quand il a commencé. Bien sûr, les beaux paysages, méditerranéens, séquences ensoleillées, parfaits à partir des toits numérisés en séquence d'air dans laquelle, frais de sa première exposition personnelle, documentée par un catalogue riche et important pour un jeune homme de vingt ans, Fabio Romano est arrivé à Rome à la fin de 2008, les choses ont commencé à changer [... ] Juste à Rome, Fabio romain - peut-être les noms ne sont jamais au hasard - il semble avoir compris l'ampleur de la responsabilité d’être avant tout le sujet en cause, la possibilité et même la nécessité de remanier toutes les cartes, pour être «contemporain» comme sujet sensible, à l’histoire, au classicisme, à l'univers, dont les balles sont mis à jouer, découvrir la corde de la poésie. Je vous avoue que plus d'une fois, pour certaines de ces peintures, les mots de la nuit, des hymnes orphiques de Dino Campana, sont revenus à l'esprit: «Je me souviens d'une vieille ville ... Arches énormément vides de ponts sur le fleuve dans la boue maigre de la stagnation de plomb: les silhouettes noires des gitans en mouvement et silencieux sur le rivage : entre la lueur lointaine d'une cannaie de lointaines formes nues d’adolescents et le profil et la barbe juive d'un vieil homme: et soudain du milieu de l’eau morte les bohémiennes et un chant, du marais sans voix une berceuse primitive monotone et irritante: et le temps a été suspendu le cours ".
La nuit, qui rapproche toute la réalité, ce qui rend la conscience divisée de nos jours, seulement la pulsation intermittente, l’écoute seulement entre Soi et l'Autre – tout l’Autre - et prendre conscience de la totalité, la relation dynamique de tout avec tout, a agi comme son guide. Fabio Romano a pris sur lui cette responsabilité ".

Extrait du texte critique Fabio Roman et pari de l'improbable Giovanna Dalla Chiesa, publié dans le catalogue de l'exposition personnelle de l’artiste – Gallerie Lo Magno.

***

[…] Fabio tells his story. And I imagine him as a child, at his uncles’ farm – fragile, delicate, difficult, solitary – chasing after the grass, itself chased by the wind, the very green grass of Sicilia, adorned with red, yellow, blue, in spring … […] the blinding green of Africa, that Fabio incredibly managed to render from my accounts, without ever having seen it for himself – is it the colour of hope? This young, fearless painter, of intense talent and sensibility, will he be a Prophet? […] .

Extract from the critical text The Boy who Played with the Earth by Francesca Lesnoni, published in the artists’ solo exhibition catalogue for ‘Dynamic of the improbable’ with Galleria Lo Magno

Magnetic apparition 2010, oil on canvas, triptych, cm 133 x 71/133 x 22/134,5 x 19, private collection

Ils ont parlé de lui

Torso 2009, oil on canvas, cm 116 x 90, private collection
Paint published as the cover of the book Un cuore di troppo, Aldo Busi - Mondadori Edition © Fabio Romano and Aldo Busi

[... ] - Mondadori publiera la nouvelle réédition de Un cuore di troppo, avec une nouvelle couverture. Elle représente un torse qui est une sorte d'union entre Giotto et Freud.
L'auteur s’appelle Fabio Romano, un sicilien de vingt-deux ans. Il est ma découverte, je l'ai rencontré lors d'un dîner de Luigi Ontani à Londres. Je vois ce torse sans tête dans le catalogue de sa première exposition à Modica, province de Raguse […]
[...] Le travail est un chef-d'œuvre, qui se trouve maintenant accroché dans une belle maison romaine au plaisir de nombreux invités qui passent et qui détectent immédiatement la différence entre l’art processus de communication de masse et de l'art processus expressif d'un seul esprit et en soi irrépétible.

Un extrait de l'interview realisée par Francesco Borgonovo sur "Il Riformista" du 15 Décembre 2011, à l'écrivain Aldo Busi

Torso 2009, oil on canvas, cm 116 x 90, private collection
Paint published as the cover of the book Un cuore di troppo, Aldo Busi - Mondadori Edition © Fabio Romano and Aldo Busi

Presse sélectionnée

Une recherche de connexion entre l’homme et son environnement BOUM!BANG!, 14 SEP 2017